MON SAUVEUR M’AIME XXXI

HISTOIRE DE LA REINE DU CIEL

On dit souvent que Marie est la reine du ciel. Plusieurs cantiques et prières lui sont adressées en tant que reine du ciel. Mais, pouvons-nous affirmer, Bible à l’appuie, que le ciel a une reine?  Ce serait mentir contre la parole divine, car, à part dans les apparitions modernes, rien ne laisse présager dans les Saintes Écritures qu’il y a eu, qu’il y a, ou qu’il y aura une reine dans le ciel. Si le ciel possède une reine, en tout cas, ce n’est pas le ciel où est notre Dieu Créateur:  Dans son ciel, où il réside dans son temple, il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme, qui s’est donné lui-même en raçon pour tous…, le Christ, qui est au-dessus de toutes choses, Dieu béni éternellement. Amen (1Timothée 2: 5; Romains 9:5).

Alors, d’où vient la reine du ciel?

La Bible parle d’une reine du ciel qui était connue avant la naissance de Marie. Cette reine faisait des miracles et inspirait la confiance à certains enfants d’Israël, mais le prophète Jérémie leur a dit que c’ est un danger satanique qui  risque d’attirer la malédiction sur tout le peuple Juif. Nous lisons dans le livre de Jérémie: Ne vois-tu pas ce qu’ils font dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem? Les enfants ramassent du bois, les pères allument le feu, et les femmes pétrissent la pâte, pour préparer des gâteaux pour la reine du ciel et pour faire des libations à d’autres dieux, afin de m’irriter (Jérémie 7: 17-18). Plus loin, les Juifs, sous le coup de Satan, affirment clairement que cette reine du ciel est très généreuse que le Dieu d’Israël: Tous les hommes qui savaient que leurs femmes offraient de l’encens à d’autres dieux, toutes les femmes qui se trouvaient là en grand nombre, et tout le peuple qui demeurait au pays d’Égypte, à Pathros, répondirent ainsi à Jérémie:

  »Nous ne t’obéirons en rien de ce que tu nous as dit au nom de l’Éternel. Mais, nous voulons agir comme l’a déclaré notre bouche, offrir de l’encens à la reine du ciel, et lui faire des libations,comme nous l’avons fait, nous et nos pères, nos rois et nos chefs dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem. Alors nous avions du pain pour nous rassasier, nous étions heureux,  et nous n’éprouvions point de malheur. Et depuis que nous avons cessé d’offrir de l’encens à la reine du ciel et de lui faire des libations, nous avons été consumés par l’épée et par la famine… » Jérémie dit alors à tout le peuple, aux hommes et aux femmes, à tous ceux qui lui avaient fait cette réponse:  »L’Éternel ne s’est-il pas rappelé, n’a-t-il pas eu à la pensée l’encens que vous avez brûlé dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem, vous et vos pères, vos rois et vos chefs, et le peuple du pays? L’Éternel n’a pas pu  le supporter davantage, à cause de la méchanceté de vos actions, à causes des abominations que vous avez commises; et votre pays est devenu une ruine, un désert, un objet de malédiction, comme on le voit aujourd,hui. C’est parce que vous avez brûlé de l’encens et péché contre l’Éternel, et que vous n’avez pas observé sa loi, ses ordonnances et ces préceptes, c’est pour cela que ces malheurs vous sont arrivés, comme on le voit aujourd’hui ». (Jérémie 44: 15-23).

Cette reine du ciel avait gagné le coeur des ancêtres des enfants d’Israël, quelques années après la mort de Moïse et de Josué, hommes de Dieu: Ils abandonnèrent l’Éternel et servirent Baal et les Astartés (Juges 2: 13). Depuis la mort de Nimrod, premier empereur universel dont le trône était à Babel (ou Babylone: voir Genèse 10: 8-10), les devins ont fait croire au peuple que les dieux l’ont placé dans le soleil. Il venait de diriger la construction de la tour de Babel (Genèse 11: 1-9).  Ainsi, il fut appelé Baal, ce qui signifie littéralement:  maître ou  seigneur. Sa veuve qui est connue sous différents noms comme Tamuz (Ezéchiel 8: 14) est la même qu’on nomme Astarté dans la Bible Louis Segond. D’autres versions l’appellent, Asher ou Ishtar. . Le Nouveau Testament l’appelle  la Diane des Éphésiens ou Artémis (Actes 19: 34)  On croyait que les dieux ont emporté Astarté  dans la lune. Cetains historiens disent qu’Astarté était la soeur de Baal.

Vous trouverez ce couple Baal etAstarté toujours ensemble dans la Bible, comme dans 1Rois 16: 32-33, Juges 10: 6-7;1Samuel 7: 4 et 12: 10). Comme le nom de Baal signifiait seigneur, maître ou patron, Astarté c’est la maman, la généreuse, la miséricordieuse,  déesse de la fécondité, de la guerre, de la végétation, connue dans plusieurs nations mais sous différents nom.

On célébrait Astarté comme déesse du printemps, au début de la saison printenière, d’où vient le nom de Easter (Pâques en anglais), ou Oester (Pâques en allemand). L’allemagne a même récupéré la porte du temple d’Ishtar (Astarté) qui était à Babylone, et la garde jusqu’ aujourd’hui. Notez que la fête de Pâque que l’Église catholique nous a donnée n’est pas la même que celle mentionnée dans Exode 12. Car cette Pâque de l’Éternel doit tomber le premier mois de l’année juive, le 14ème jour, au soir (Exode 12: 18: Luc 23: 54-56, Jean 19: 31) La Pâque d’aujourd’hui était une fête païenne célébrée en l’honneur d’Astarté chez les Sidoniens, les Cananites, et plus tard chez les nations  européennes.

C’est cette reine mystique païenne, qui  se fait passer par la reine du Ciel, la médiatrice de toutes les grâces, l’Immaculée Conception, mais sous les apparences modernes. Son chapelet aussi était un objet de culte paiënne. J’ai assisté à un culte dans une religion orientale que je ne veux pas mentionner, on répétait les mots comme les chrétiens répètent les  » je vous salue Marie ». Les musulmans aussi ont cet instrument de culte qui ressemble étrangement au chapelet.

Les Saintes Écritures démentent tous les titres de cette reine:

Voyons: 

Y a-t-il une reine du ciel? :

Non, Car il y a un seul Dieu et aussi un seul médiateur (1Timothée 2:5)  Non encore, car j’ai trouvé un homme entre mille; mais je n’ai pas trouvé une femme entre elles toutes (Ecclésiaste 7: 29)

Y a-t-il une médiatrice de toutes les grâces? La Bible dit: que Jésus peut sauver parfaitement tout ceux qui s’approchent de Dieu par lui (Hébreux 7: 25)

Est-elle conçue sans péché? La Bible dit que: Tous ont péché et tous ont été privés de la gloire de Dieu (Romains 3: 23). Marie- même, affirme qu’elle aussi a besoin d’un Sauveur comme moi et toi, car elle humaine et pécheresse de nature:  Elle dit: mon esprit se réjouit en Dieu mon Sauveur (Luc 1: 46).

Quand Jésus l’a-t-il élévé plus que nous? Jamais. Voici, dit-il, ma mère et mes frères. Car quiconque fait la volonté de Dieu, celui-là est mon frère, ma mère et ma soeur (Marc 3: 34-35). Le  »quiconque » inclut moi et toi.

Est-elle montée au ciel avant nous? Dans le Missel Vespéral Romain, qui renferme toutes les rites catholiques, nous lisons: Le 1er novembre 1950, notre Saint-Père(1) le Pape Pie XII a défini le dogme (2) de l’Assomption de la Vierge Marie… Pour éviter toute donné incertaine, le Pape s’est abstenu de préciser (3) d’aucune façon la manière et les circonstances de temps et de lieu où l’Assomption (4) a dû se faire: seul le fait de l’Assomption, corps et âme dans la gloire du ciel, fait l’objet de la définition (Missel Vespéral Romain (quotidien), Apostolat liturgique, Abbayé de Saint André, Bruges/ Belgique, 1951

(1) Le Saint-Père, ce titre est attribué à Dieu le Père seul dans Jean 17:11. Un être humain n’a pas droit à ce titre (Marc 10: 18; Matthieu 23: 9)

(2) Un dogme: n’est pas une vérité absolue et on peut le changer. Notre foi n’est pas fondée sur des dogmes. Elle doit reposer sur le fondement solide: la parole de Christ: Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Cela n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière (2Corinthiens 11: 13-14)

(3)le Pape s’est abstenu de préciser: En manquant des précisions, on voit que la parole de Dieu remporte la victoire sur les dogmes trompeurs:  Voici, dit l’Éternel, j’en veux à ceux qui prophétisent des songes faux, qui les racontent, et qui égarent mon peuple par leurs mensonges et par leur témérité. Je ne les ai point envoyés, je ne leur ai point donné d’ordre, et ils n’ont aucune utilité pour le peuple, dit l’Éternel (Jérémie 23: 32)

(4) L’Assomption: Le mot  »Assomption’ vient du latin:  »assumptare » qui veut dire  »faire monter ». Tandis que Jésus est montée au ciel;  Marie aurait été prise par les anges qui l’ont montée au ciel. En quelle année? Dans quelle lieu? À quelle heure? Qui en sont témoins? Pas de réponse.  Le Pape aussi a manqué de précisions. S’il y en aurait, où s’il y des livres cachés sur ce sujet, cela doit être un message de l’Antichrist (contre le Christ), car le le Christ dit: Personne n’est montée au Ciel (Jean 3: 13). Si par exception, on voit Élie et Moise comme étant dans la gloire du ciel (Luc 9: 29), il y a une leçon là-dedans que l’Évangile veut nous enseigner: Nous pouvons aller au ciel après la mort (Matthieu 27: 52: Jude 2:9) ou sans mourir, juste après une simple et rapide transformation comme Élie (2Rois 2: 11; 1Corinthiens 15: 51-52; 1Thessaloniciens 4: 17)

Après l’Ascension du Christ, nous attendons le jour où nous ressusciterons ensemble, avec le roi David. Car David n’est point monté au ciel (Actes 2:  34). Pour Marie et tous les saints décrits dans la Bible ou non, il est écrit: Tous ceux-là à la foi desquels il a été rendu témoignage, n’ont pas obtenu ce qui leur était promis, Dieu ayant en vue quelque chose de meilleur pour nous, afin qu’ils ne parvinsent pas sans nous à la perfection (Hébreux 11: 39-40)

Malgré les bonnes prédictions que cette Vierge fait aux voyants, la Bible continue à la dénoncer. Toutes les choses que ces personnes voient dans ces apparitions, tous les miracles et tous les pèrelinages qui en découlent sont expliqués ainsi dans la Bible: L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles et des prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l’iniquité, pour ceux qui périssent, parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité soient condamnés (2Thessaloniciens 2: 9-12)

Je me suis toujours efforcé à vous donner la parole de Dieu pure, mais je ne forcerai personne à croire ce que j’enseigne. En prêchant cet Évangile, je suis convaincu que je suis dirigé par le Saint-Esprit comme Paul quand il redigeait des lettres pour ses Églises et ses enfants spirituels. Mais quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous avons prêché, qu’il soit maudit. Nous l’avons dit précédemment, et je le répète à cette heure: si quelqu’un vous annonce un autre Évangile que celui que vous avez reçu,  qu’il soit maudit (Galates 1: 8-9) 

Vous avez le choix, entre les dogmes et la parole de Christ, que choisiriez-vous? Que Dieu vous bénisse tous.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE OU UNE QUESTION SUR CETTE ÉTUDE BIBLIQUE DANS LE PETIT RECTANGLE EN-BAS

Publié dans : ||le 19 mai, 2009 |Pas de Commentaires »

Laisser un commentaire

ni Ombre ni Lumière |
SALAFYA |
Le Blog de la Médit' |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Islam
| ANGULO - OVVERO UNA CASA DI...
| anneecalvin2009