MON SAUVEUR M’AIME XXXI (2)

Cette étude est adressée spécialement à la personne qui vient d’envoyer son commentaire sur notre blog, et  à ceux et celles qui croient que la femme de l’Apocalypse 12 serait Marie. Je n’ai pas l’intention de combattre les opinions des religions. Vous êtes libres de choisir entre les enseignements bibliques et les enseignements dogmatiques. Sentez-vous libres. Si vous voulez interroger, interrogez; convertissez-vous et revenez (Ésaïe 22: 12). Et si vous ne trouvez pas bon de servir l’Éternel, choisissez aujourd’hui qui vous voulez servir… Moi et ma maison nous servirons l’Éternel (Josué 24: 15)

 LA FEMME DE L’APOCALYPSE XII: 1-6; 13-18.

1Un grand signe apparut dans le ciel: Une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sa tête. 2 Elle était enceinte, et elle criait étant en travail et dans les douleurs de l’enfantement. 3 Un autre signe parut encore dans le ciel, et voici, c’était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ces têtes, sept diadèmes. 4 Sa queue entraînait le tiers des étoiles, et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu’elle aurait enfanté.  5Elle enfanta un fils qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône. 6. Et la femme s’enfuit dans le désert, où elle avait un lieu préparé par Dieu, afin qu’elle y fut nourrie pendant mille deux cent soixante jours. 13 Quand le dragon vit qu’il avait été précipité sur la terre, il poursuivit la femme qui avait été enfanté l’enfant mâle. 14 Et les deux ailes du grand aigle furent données à la femme, afin qu’elle s’envola au désert, vers son lieu, où elle est nourrie un temps, des temps, et la moitié d’un temps, loin de la face du serpent. 15  Et de sa bouche, le serpent lança de l’eau comme un fleuve derrière la femme, afin de l’entrainer par le fleuve. 16 Et la terre secourut la femme, et la terre ouvrit sa bouche et engloutit le fleuve que le dragon avait lancé de sa bouche 17 Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s’en alla faire la guerre au restes de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus. 18 Et il se tint sur le sable de la mer.

Étudions ensemble ce texte:

L’apôtre Jean a eu une vision symbolique des choses et non des choses réelles. C’est une allégorie. Oui, car l’Apocalypse  présente son message au moyen de symboles, comme beaucoup de prophéties bibliques. Pensez aux paraboles multiples utilisées par Jésus dans les quatre évangiles.

Si nous nous affirmons que la femme de l’Apocalypse XII: 1 est Marie, il nous faudra donc affirmer aussi que Marie n’a pas enfanté Jésus à Bethléem, mais au ciel. En lisant le verset 1 et 2, nous voyons que la femme avait une beauté extraordinaire, et était encore enceinte.

Pouvons-nous affirmer que Marie est tombée enceinte au ciel et que le dragon s’est tenue devant elle au ciel? 

Pouvons-nous affirmer sans nous tromper que Marie à été séparée de Jésus depuis l’accouchement?(voir le verset 5) 

Pouvons-nous affirmer sans nous tromper que Marie a été chassée du ciel un certain moment pour vivre dans le désert? (voir le verset 6).

Pouvons-nous affirmer sans nous tromper que Marie a été poursuivie par le dragon, et qu’elle s’est envolée un jour avec d’un grand aigle? (voir les versets 13-14)

Alors, de quelle femme s’agit-il? 

Car la Bible est la meilleure interprète d’elle-même, je vais la laisser expliquer tous les symboles. Sachant tout d’abord vous-mêmes qu’aucune prophétie de l’Écriture ne peut être un objet d’ interprétation particulière, car ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une prophétie jamais a été apportée, mais c’est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu (2Pierre 1: 20-21)

LA FEMME=L’ÉGLISE ou LE PEUPLE DE DIEU.

Car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Église (Éphésiens 5: 23)

Ce mystère est grand, je dis cela par rapport à Christ est à l’Église (Éphésiens 5: 32)

Dans cette vision, Jean a vu une femme enveloppée du soleil et la lune sous ses pieds. Christ apparaît dans le Nouveau Testament comme Soleil levant pour son peuple: Grâce aux entrailles de miséricorde de notre Dieu, en vertu de laquelle le soleil levant nous a visité d’en haut, pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres (Luc 1: 78). Le prohète Malachie présente Jésus comme Soleil de Justice aussi pour le peuple de Dieu, au jour de son retour glorieux: Mais pour vous qui craignez mon nom, se lèvera le soleil de la justice, et la guérison sera sous ses ailes (Malachie 4: 2).Comme la lune tire la lumière du soleil, ainsi l’Ancien Testament tire sa lumière du Nouveau Testament. En fait, quel sens aurait l’Ancien Testament si le Sauveur promis ne serait pas venu? C’est pour cette raison que le peuple de Dieu est symbolisé par une femme qui pose le pieds sur la lune. Cela veut dire un peuple qui est fondé sur les enseignements tirés de l’Ancien Testament, Toutefois le Soleil qui apparaît  dans le Nouveau Testament, éclaire tout ceux qui sont dans les ténèbres; cela veut dire la confusion, la langueur, l’incertitude, etc. N’est-ce pas ce que disait le psalmiste? J’espère en l’Éternel, et j’attends sa promesse. Mon âme compte sur le Seigneur, plus que les gardes ne comptent sur le matin (Psaume 130: 5-6).

Il n’est donc pas étonnant que la femme soit couronnée de douze étoiles, car dans l’Ancien Testament, le peuple de Dieu prend la forme définitive au tour de douze enfants d’Israël: Et les enfants d’Israël se conformèrent à tous les ordres que l’Éternel avait données à Moïse. C’est ainsi qu’ils campaient, selon leurs bannières; et c’est ainsi qu’ils se mettaient en marche, chacun selon sa famille, selon la maison de ses pères. Dans le Nouveau Testament, le peuple de Dieu se fonde aussi sur la parole de Christ, qui nous est transmise par les douze apôtres: Puis ayant appelé ses douze disciples, il leur donna le pouvoir de chasser les esprits impurs, et de guérir toute maladie et toute infirmité (Matthieu 10:1) Allez par tout le monde et prêchez la bonne nouvelle. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné (Marc 16: 15-16)

Notre étude s’arrête ici aujourd’hui, nous verrons prochainement comment la femme était enceinte et la suite.

LAISSEZ VOS COMMENTAIRES EN BAS DANS LE PETIT RECTANGLE

Publié dans : ||le 21 mai, 2009 |3 Commentaires »

3 Commentaires Commenter.

  1. le 25 mai, 2009 à 4:11 Miburo Balthasar écrit:

    http://www.youtube.com/watch?v=8NrkZQvHtbo

    Bonjour Balthazar! C’est moi Nathalie Bouchard je t’envoie une tres belle chanson et on se r’appelle bientot ! :)

  2. le 25 mai, 2009 à 4:20 Miburo Balthasar écrit:

    http://www.youtube.com/watch?v=QrUhd-fWqE8

    En voila une autre Balthazar a toi de la traduire meci! :)

  3. le 25 mai, 2009 à 4:30 Miburo Balthasar écrit:

    http://www.youtube.com/watch?v=u09adYbXvaQ

    une derniere
    pour ce soir! Bonne Nuit !

Laisser un commentaire

ni Ombre ni Lumière |
SALAFYA |
Le Blog de la Médit' |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Islam
| ANGULO - OVVERO UNA CASA DI...
| anneecalvin2009