L’ORDINATION DES FEMMES EST ANTI BIBLIQUE

L’ORDINATION DES FEMMES EST ANTIBIBLIQUE

Plusieurs dénominations acceptent aveuglement que les femmes accèdent au minitère pastoral jusqu’à l’episcopat. Y aurait-il un texte biblique, soit dans l’Ancien ou Nouveau Terstament qui justifierait ces ordinations? Consultez le livre de l’Éternel, et lisez! (Esaïe 34: 16)

Jésus-Christ avait choisi 12 apôtres et il y avait des femmes qui les accompagnaient aussi et qui les assistaient de leurs biens. On ne pourra pas dire que Jésus appéciait les apôtres que les femmes, mais il aime placer chaque chose à sa place. Car Dieu n’est pas un Dieu de désordre, mais de paix (1Corinthiens 14: 33). En effet, il est écrit: Les douze étaient avec  lui et quelques femmes qui avaient été guéries d’esprits malins et de maladies: Marie, dite de Magdala, de laquelle étaient sortis sept démons, Jeanne, femme de Chuza, intendant d’Hérode, Susanne, et plusieurs autres, qui l’assistaient de leurs biens (Luc 8: 2-3). Nous voyons clairement ici que les douze sont distincts des femmes. Il semble même que le nombre des femmes était moindre par rapport aux hommes, car il est dit: quelques femmes… Dans sa sagesse divine, Jésus consacra les 12 hommes en leur imposant les mains, mais jamais on ne voit nulle part où il aurait fait un geste pareil à une femme. Comme je viens de le dire un peu plus haut, ceci ne dit pas que Jésus n’appréciait pas le service des femmes. Un jour Pierre dit à Jésus: Voici, nous avons tout quitté, et nous t’avons suivi. Et Jésus leur dit: Je vous le dis en vérité, il n’est personne qui, ayant quitté, à cause du royaume de Dieu, sa maison, ou sa femme, ou ses frères, ou ses parents, ou ses enfants, ne reçoive beaucoup plus dans ce siècle-ci, et, dans le siècle à venir, la vie éternelle (Luc 18: 28-30). Jésus avait lu la pensée de Pierre, et vit qu’il faisait référence à sa femme, ses parents et ses enfants. Pierre n’était pas le seul, mais aussi d’autres apôtres, et les femmes qui suivaient Jésus également.  Il est même dit clairement que Jeanne était la femme de Chuza, mais, elle vait laissé son mari pour suivre et assister Jésus et ses apôtres.

L’apôtre Paul de son côté dit: il n’y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus Christ (Galates 3: 28). Par contre, ceci ne dit pas que la femme n’est plus une femme ou que l’homme n’est plus homme, il s’agit seulement de savoir garder la place que le Seigneur a assignée à chacun dans son église. Telle étaient la pensée qui étaient en Jésus-Christ. L’organisation de ce groupe qui voyageait avec Jésus, composé d’hommes et de femmes ne connaissait pas cette revendication ministérielle que nous voyons aujourd’hui. Les apoôtres et les femmes marchaient en harmonie autour de Jésus, le Seigneur. Il n’est pas interdit à la femme de livrer un message, au-cas où elle aurait une révélation spéciale de la part du Seigneur. Mais, ceci ne dit pas qu’elle vient prendre la place d’un pasteur. En voici quelques exemples bibliques:

1-La femme de Pilate n’a pas pris la place de son mari, elle n’a fait que lui révéler le message divin. Pourtant elle eu une révélation spéciale qui pourrait délivrer son mari du péché. Pendant qu’il était assis sur le tribunal, sa femme lui fit dire : Qu’il n’y ait rien entre toi et ce juste ; car aujourd’hui j’ai beaucoup souffert en songe à cause de lui (Matthieu 27: 19).

2- La femme de Nabal n’a pas remplacé son mari dans la direction de la maison, pourtant la femme a eu une inspiration divine pour sauver sa famille, à l’insu de son mari: Un des serviteurs de Nabal vint dire à Abigaïl, femme de Nabal: Voici, David a envoyé du désert des messagers pour saluer notre maître, qui les a rudoyés. Et pourtant ces gens ont été très bons pour nous; ils ne nous ont fait aucun outrage, et rien ne nous a été enlevé, tout le temps que nous avons été avec eux lorsque nous étions dans les champs. Ils nous ont nuit et jour servi de muraille, tout le temps que nous avons été avec eux, faisant paître les troupeaux. Sache maintenant et vois ce que tu as à faire, car la perte de notre maître et de toute sa maison est résolue, et il est si méchant qu’on ose lui parler. Abigaïl prit aussitôt deux cents pains, deux outres de vin, cinq pièces de bétail apprêtées, cinq mesures de grain rôti, cent masses de raisins secs, et deux cents de figues sèches. Elle les mit sur des ânes, et elle dit à ses serviteurs: Passez devant moi, je vais vous suivre. Elle ne dit rien à Nabal, son mari (1Samuel 25: 14-19). La Bible continue ce recit en nous montrant que cette femme a apaisé la colère de David, et Dieu lui même a frappé de mort son mari et a donné cette femme à David (1Samuel 25: 28-30). Vous pourrez lire cette histoire en détail dans le premier livre de Samuel, chapitre 25, tout le chapitre.

3-Débora: Bien qu’elle fut juge et prophétesse en Israël, elle ne voulut pas prendre la place des hommes. Et quant Barak la contregnit de le suivre en guerre, chose interdite aux femmes qui servent le Seigneur, elle répondit: J’irai bien avec toi; mais tu n’auras point de gloire sur la voie où tu marches, car l’Éternel livrera Sisera entre les mains d’une femme (Juges 4: 9). La chose fut comme prophétisée par Débora et fut une honte pour Barak. Vous lirez cette histoire dans Juges, chapitres 4 et 5).

4-Marie de Magdala fut la première à être mandatée par Jésus lui-même à annoncer la bonne nouvelle de la résurrection, tandis que les disciples restaient enfermés dans la maison, à cause de la crainte qu’ils avaient des Juifs (Jean 20: 19), mais, elle est restée la même Marie, Jésus ne l’a pas comptée parmi les apôtres. Pourtant il l’appréciait énormément. Dieu sait pourquoi, les femmes n’ont pas accédé à des consécrations dans son peuple depuis la nuit des temps. Par contre, on voit que lorsque les hommes sont rendus stupides et timides pour ne pas assumer leurs responsabilités, Dieu envoie les femmes. Non pas pour changer le principe divin qui met l’homme en position de leader, mais pour occuper un poste de servante par interim.

En fait, pourquoi Dieu ne s’est pas adressé directement à Ève dans le jardin d’Eden? Pourtant, c’esty elle qui avait discuté avec le serpent. N’est-il pas écrit: La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea (Genèse 3: 6). Mais Dieu n’a pas trouvé bon de demander des comptes à la femme. Mais l’Éternel Dieu appela l’homme, et lui dit: Où es-tu?  Il répondit: J’ai entendu ta voix dans le jardin, et j’ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché.  Et l’Éternel Dieu dit: Qui t’a appris que tu es nu? Est-ce que tu as mangé de l’arbre dont je t’avais défendu de manger?  L’homme répondit: La femme que tu as mise auprès de moi m’a donné de l’arbre, et j’en ai mangé.  Et l’Éternel Dieu dit à la femme: Pourquoi as-tu fait cela? La femme répondit: Le serpent m’a séduite, et j’en ai mangé (Genèse 3: 10-13).

La revendication du pouvoir pour les femmes est un signe évident qui nous invite à nous préparer car le temps est proche: Mon peuple a pour oppresseurs des enfants, Et des femmes dominent sur lui; Mon peuple, ceux qui te conduisent t’égarent, Et ils corrompent la voie dans laquelle tu marches. L’Éternel se présente pour plaider, Il est debout pour juger les peuples (Ésaïe 3: 12-13).

Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de prendre de l’autorité sur l’homme; mais elle doit demeurer dans le silence. Car Adam a été formé le premier, Eve ensuite; et ce n’est pas Adam qui a été séduit, c’est la femme qui, séduite, s’est rendue coupable de transgression. Elle sera néanmoins sauvée en devenant mère, si elle persévère avec modestie dans la foi, dans la charité, et dans la sainteté (1Timothée 2: 12-15).

Cet article ne tient pas compte des coutumes ou des lois des peuples, elle repose sur les Saintes Écritures seules: LA Bible.

Que Dieu vous aide à comprendre!

Publié dans : ||le 21 juillet, 2010 |Pas de Commentaires »

Laisser un commentaire

ni Ombre ni Lumière |
SALAFYA |
Le Blog de la Médit' |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Islam
| ANGULO - OVVERO UNA CASA DI...
| anneecalvin2009