ÉTUDE DU LIVRE DU PROPHÈTE DANIEL 7: 1-4

 VENEZ, ET MARCHONS DANS LA LUMIÈRE DE L’ÉTERNEL (Ésaïe 2: 5)

La première année de Belschatsar, roi de Babylone, Daniel eut un songe et des visions se présentèrent à son esprit, pendant qu’il était sur sa couche. Ensuite il écrivit le songe, et raconta les principales choses. Daniel commença et dit: Je regardais pendant ma vision nocturne, et voici, les quatre vents des cieux firent irruption sur la grande mer. Et quatre grands animaux sortirent de la mer, différents les uns des autres. Le premier était semblable à un lion, et avait des ailes d’aigles; je regardai, jusqu’au moment où ses ailes furent arrachées; il fut enlevé de terre et mis debout sur ses pieds comme un homme, et un coeur d’homme lui fut donné.

Nous entrons dans une étude systématique des visions du prophète Daniel. ÉTUDE DU LIVRE DU PROPHÈTE DANIEL 7: 1-4 etudebibleIl est intéressant de noter que les visions commencent par une vision nocturne. Ce terme renferme un enseignement précieux. Là où Daniel vivait même à Bsbylone, il faisait nuit dans un langage spirituel, car les Babyloniens ne connaissait pas le Dieu d’Israël, qui est notre Dieu. Si tu persévères dans la foi comme Daniel, notre Dieu se révélera à toi aussi, au milieu de ce monde enténébré par le péché. Vous êtes la lumière du monde(Matthieu 5: 14). Daniel avait la lumière du monde aussi en lui. Il n’était pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage à la lumière. Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. (Jean 1: 8-9). Et voici, les quatre vents des cieux firent irruption sur la grande mer (Daniel 7: 2). Le vent est un symbole utilisé pour décrire des guerres meurtrières ou l’agitation des peuples qui occasionnent des fugitifs.  Ainsi nous lisons: Après cela, je vis quatre anges debout aux quatre coins de la terre; ils retenaient les quatre vents de la terre, afin qu’il ne soufflât point de vent sur la terre, ni sur la mer, ni sur aucun arbre. Et je vis un autre ange, qui montait du côté du soleil levant, et qui tenait le sceau du Dieu vivant; il cria d’une voix forte aux quatre anges à qui il avait été donné de faire du mal à la terre et à la mer, et il dit: Ne faites point de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, jusqu’à ce que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu (Apocalypse 7: 1-3). Ici les quatres anges retiennent les quatre vents. aoventoSinon ces vent pourraient souffler sur la terre (les endroits habités généralements: Apocalypse 13:8)), sur la mer (les endroits trop peuplés comme les grands métropoles (Apocalypse 17: 15) ou sur les arbres (les serviteurs de Dieu dans l’église et dans la société en général: Luc 13: 6-8). Dans la vision de Daniel, la mer littérale était la mer Méditéranée. Mais dans un language spirituel il faut savoir qu’il s’agit des nations, des rois, des langues er des peuples. Il est écrit:  Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues (Apocalypse 17: 15). Donc, Daniel a eu une vision concernant les guerres qui surgoront partout dans les peuples.

Et quatre grands animaux sortirent de la mer, différents les uns des autres. Le premier était semblable à un lion, et avait des ailes d’aigles; je regardai, jusqu’au moment où ses ailes furent arrachées; il fut enlevé de terre et mis debout sur ses pieds comme un homme, et un coeur d’homme lui fut donné (Daniel 7: 3-4). Nous nous pencherons sur l.explication de la première bête aujourd’hui. Cette première bête semblable à un lion. C’est un autre symbole pour décrire le règne de Nébucadnetsar, comme il était décrit par la tête en or dans la statue au chapitre 2. Les ailes d’aigles symbolisent la rapidités de ses conquêtes l039tet les effets immédiats de ses ordres. J’enverrai chercher tous les peuples du septentrion, dit l’Éternel, et j’enverrai auprès de Nebucadnetsar, roi de Babylone, mon serviteur ; je le ferai venir contre ce pays et contre ses habitants, et contre toutes ces nations à l’entour, afin de les dévouer par interdit, et d’en faire un objet de désolation et de moquerie, des ruines éternelles (Jérémie 25: 9). Maintenant je livre tous ces pays entre les mains de Nebucadnetsar, roi de Babylone, mon serviteur ; je lui donne aussi les animaux des champs, pour qu’ils lui soient assujettis. Si une nation, si un royaume ne se soumet pas à lui, à Nebucadnetsar, roi de Babylone, et ne livre pas son cou au joug du roi de Babylone, je châtierai cette nation par l’épée, par la famine et par la peste, dit l’Éternel, jusqu’à ce que je l’aie anéantie par sa main. (Jérémie 27: 6, 8). Daniel dit: je regardai, jusqu’au moment où ses ailes furent arrachées; il fut enlevé de terre et mis debout sur ses pieds comme un homme, et un coeur d’homme lui fut donné (Daniel 7: 4). Cette prophétie s’accomplit littérsalement sur le roi Nébucadnetsar: comme il se promenait dans le palais royal à Babylone, le roi prit la parole et dit: N’est-ce pas ici Babylone la grande, que j’ai bâtie, comme résidence royale, par la puissance de ma force et pour la gloire de ma magnificence? La parole était encore dans la bouche du roi, qu’une voix descendit du ciel: Apprends, roi Nebucadnetsar, qu’on va t’enlever le royaume. On te chassera du milieu des hommes, tu auras ta demeure avec les bêtes des champs, p047_1_00on te donnera comme aux boeufs de l’herbe à manger; et sept temps passeront sur toi, jusqu’à ce que tu saches que le Très Haut domine sur le règne des hommes et qu’il le donne à qui il lui plaît. Au même instant la parole s’accomplit sur Nebucadnetsar. Il fut chassé du milieu des hommes, il mangea de l’herbe comme les boeufs, son corps fut trempé de la rosée du ciel; jusqu’à ce que ses cheveux crussent comme les plumes des aigles, et ses ongles comme ceux des oiseaux. Après le temps marqué, moi, Nebucadnetsar, je levai les yeux vers le ciel, et la raison me revint. J’ai béni le Très Haut, j’ai loué et glorifié celui qui vit éternellement, celui dont la domination est une domination éternelle, et dont le règne subsiste de génération en génération. Tous les habitants de la terre ne sont à ses yeux que néant: il agit comme il lui plaît avec l’armée des cieux et avec les habitants de la terre, et il n’y a personne qui résiste à sa main et qui lui dise: Que fais-tu? En ce temps, la raison me revint; la gloire de mon royaume, ma magnificence et ma splendeur me furent rendues; mes conseillers et mes grands me redemandèrent; je fus rétabli dans mon royaume, et ma puissance ne fit que s’accroître. Maintenant, moi, Nebucadnetsar, je loue, j’exalte et je glorifie le roi des cieux, dont toutes les oeuvres sont vraies et les voies justes, et qui peut abaisser ceux qui marchent avec orgueil (Daniel 4: 29_37). MeneTekelUpharsinPlus tard, la prophétie s’accomplit plus prohétiquement pour mettre fin à son empire babylonien qui était dans les main du roi Belschetsar (appelé couramment Balthazar).  Voici quelques lignes qui relatent ce qui se passa sur Balthazar. C,est le prophète Daniel qui parle: Et toi, Belschatsar, son fils, tu n’as pas humilié ton coeur, quoique tu susses toutes ces choses. Tu t’es élevé contre le Seigneur des cieux; les vases de sa maison ont été apportés devant toi, et vous vous en êtes servis pour boire du vin, toi et tes grands, tes femmes et tes concubines; tu as loué les dieux d’argent, d’or, d’airain, de fer, de bois et de pierre, qui ne voient point, qui n’entendent point, et qui ne savent rien, et tu n’as pas glorifié le Dieu qui a dans sa main ton souffle et toutes tes voies. C’est pourquoi il a envoyé cette extrémité de main qui a tracé cette écriture. Voici l’écriture qui a été tracée: Compté, compté, pesé, et divisé. Et voici l’explication de ces mots. Compté: Dieu a compté ton règne, et y a mis fin. Pesé: Tu as été pesé dans la balance, et tu as été trouvé léger. Divisé: Ton royaume sera divisé, et donne aux Mèdes et aux Perses. 2njj8s7Aussitôt Belschatsar donna des ordres, et l’on revêtit Daniel de pourpre, on lui mit au cou un collier d’or, et on publia qu’il aurait la troisième place dans le gouvernement du royaume. Cette même nuit, Belschatsar, roi des Chaldéens, fut tué. Et Darius, le Mède, s’empara du royaume, étant âgé de soixante-deux ans (Daniel 5: 22-31). Cet empire babylonien ou Chaldéen s’étent de 605  jusqu’en 539 avant Jésus-Christ, et Nebucadnetsar y fut une figure principale.

Le Seigneur est prêt à nous révéler de grandes choses. Il sera avec nous comme il a été avec Daniel. Il dit: Invoque-moi, et je te répondrai; Je t’annoncerai de grandes choses, des choses cachées, Que tu ne connais pas (Jérémie 33: 3). Alors pourquoi ne pas s’attacher à lui et commencer à l’invoquer maintenant?

Publié dans : ||le 25 février, 2011 |Pas de Commentaires »

Laisser un commentaire

ni Ombre ni Lumière |
SALAFYA |
Le Blog de la Médit' |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Islam
| ANGULO - OVVERO UNA CASA DI...
| anneecalvin2009