ÉTUDE DU LIVRE DU PROPHÈTE DANIEL 6: 10-14

Lorsque Daniel sut que le décret était écrit, il se retira dans sa maison, où les fenêtres de la chambre supérieure étaient ouvertes dans la direction de Jérusalem; et trois fois le jour il se mettait à genoux, il priait, et il louait son Dieu, comme il le faisait auparavant. ÉTUDE DU LIVRE DU PROPHÈTE DANIEL 6: 10-14 daniel_prayerAlors ces hommes entrèrent tumultueusement, et ils trouvèrent Daniel qui priait et invoquait son Dieu. Puis ils se présentèrent devant le roi, et lui dirent au sujet de la défense royale: N’as-tu pas écrit une défense portant que quiconque dans l’espace de trente jours adresserait des prières à quelque dieu ou à quelque homme, excepté à toi, ô roi, serait jeté dans la fosse aux lions? Le roi répondit: La chose est certaine, selon la loi des Mèdes et des Perses, qui est immuable. Ils prirent de nouveau la parole et dirent au roi: Daniel, l’un des captifs de Juda, n’a tenu aucun compte de toi, ô roi, ni de la défense que tu as écrite, et il fait sa prière trois fois le jour. Le roi fut très affligé quand il entendit cela; il prit à coeur de délivrer Daniel, et jusqu’au coucher du soleil il s’efforça de le sauver (Daniel 6: 10-14).

Dans notre dernière étude sur le livre de Daniel 6: 1-9, nous avons terminé avec les 4 versets qui nous exhortent à persévérer dans la foi qui se manifestera par notre obéissance. Le premier des ces 4 versets était: Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s’en alla faire la guerre au restes de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus (Apocalypse 12: 17). L’apôtre Jean, en vision, vit que le dragon fut irrité contre la femme. Quel est ce dragon?  C’est le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan (Apocalypse 20: 2). Et la femme? L’apôtre Paul mentionne bien que l’Église est l’épouse de Christ, sa femme: le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Église (Éphésiens 5: 23). Dans texte qui nous intéresse de Daniel 6: 10-14, nous lisons: Lorsque Daniel sut que le décret était écrit, il se retira dans sa maison, où les fenêtres de la chambre supérieure étaient ouvertes dans la direction de Jérusalem; et trois fois le jour il se mettait à genoux, il priait, et il louait son Dieu, comme il le faisait auparavant (Daniel 6: 10). Ce n’est pas parce que la loi a déjà passé dans le parlement ou au bureau communal que les enfants de Dieu doivent cesser de rendre le culte à Dieu. Lorsque la sécurité de nos voisins immédiats n’est pas en danger à cause de nos prières, lorsque l’Évangile n’est pas un prétexte pour détruire le gouvernement en place, en ce cas, il faut servir le Seigneur sans se soucier des conséquences. Le Seigneur lui-même s’en chargera. C’est ainsi que lorsque Daniel sut que le décret était écrit, il se retira dans sa maison, où les fenêtres de la chambre supérieure étaient ouvertes dans la direction de Jérusalem; et trois fois le jour il se mettait à genoux, il priait, et il louait son Dieu, comme il le faisait auparavant (Daniel 6: 10). Il faut un exercice régulier dans le service de Dieu, pour se préparer aux heures critiques, au cas où la crise éclaterait. C’est ce que veut dire cette parole:  »comme il le faisait auparavant » . Il ne l’a pas fait car il était malmené par ses adversaires, non, il le faisait auparavant. Les adorateurs qui triompheront du grand conflit final entre Christ et Satan ne sont et ne seront pas des adorateurs émotionnels. Il faut qu’il soit prêt auparavant comme Daniel.  

Alors ces hommes entrèrent tumultueusement, et ils trouvèrent Daniel qui priait et invoquait son Dieu (Daniel 6: 11). Nous avons vu dans notre dernière leçon que ces hommes étaient sûrs de faire condamner Daniel par leur décision majoritaire, car ils étaient tous contre un. J’ai fait référence à la démocratie d’aujourd’hui, et je le répète. Lorsque la majorité décide de telle ou telle chose, ceci ne dit nullement que la chose est correcte. La démocratie qui ne s’appuie pas sur les Saintes Écritures est le bras droit de Satan. Je m’explique en m’appuyant sur mon Sauveur: Jésus leur dit: Vous, vous cherchez à paraître justes devant les hommes, mais Dieu connaît vos coeurs; car ce qui est élevé parmi les hommes est une abomination devant Dieu (Luc 16: 15). En aucun cas, nous ne devons attendre à ce que le monde approuve notre mission à 100%. Qu’ ils entrent tumultueusement pour nous traîner en justice ou pour nous massacrer, nous devons garder notre confiance en Jésus, car nos cadavres aussi pourront prêcher activement comme nous. En effet, nous lisons dans la Bible:  Élisée mourut, et on l’enterra. L’année suivante, des troupes de Moabites pénétrèrent dans le pays.  Et comme on enterrait un homme, voici, on aperçut une de ces troupes, et l’on jeta l’homme dans le sépulcre d’Élisée. L’homme alla toucher les os d’Élisée, et il reprit vie et se leva sur ses pieds (2Rois 13: 20-21). Mourir dans l’oeuvre de Dieu, même si on mourrait par une maladie, ne veut pas dire qu’on était dans une mauvaise voie. Elle a du prix aux yeux de l’Éternel, La mort de ceux qui l’aiment (Psaume 116: 15). Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur! Oui, dit l’Esprit, afin qu’ils se reposent de leurs travaux, car leurs oeuvres les suivent (Apocalypse 14: 13).

S’ils nous approuvent, ce serait encore merveilleux car le Seigneur aura vu que l’Évangile a besoin du chemin paisible pour pénétrer dans les coeurs. L’ordre est: prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non (2Timothée 4: 2). Toutes nos activités sont décidées et contrôlées par le Seigneur, nous ne sommes que des envoyés qui exécutent les ordres du Très-Haut (Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus Christ pour de bonnes oeuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions Éphésiens 2: 10).

Des lois seront votées, des poursuites seront déclenchées, même des peines capitales imposées. C’est  ce qui arriva à Daniel: Puis ils se présentèrent devant le roi, et lui dirent au sujet de la défense royale: N’as-tu pas écrit une défense portant que quiconque dans l’espace de trente jours adresserait des prières à quelque dieu ou à quelque homme, excepté à toi, ô roi, serait jeté dans la fosse aux lions? Le roi répondit: La chose est certaine, selon la loi des Mèdes et des Perses, qui est immuable. Ils prirent de nouveau la parole et dirent au roi: Daniel, l’un des captifs de Juda, n’a tenu aucun compte de toi, ô roi, ni de la défense que tu as écrite, et il fait sa prière trois fois le jour (Daniel 6: 12-13). Ce n’était pas une loi à la quelle Daniel avait vôté. Même si Daniel aurait participé au vôte, sa voix serait battue, car il ne pouvait rien faire contre un accord commun de ses adversaires, qui méttaient en avant leurs dieux et leurs idôles, jusqu’à idôlatriser leur roi. Ceci ne peut pas aussi préoccuper ou inquiéter un serviteur de Dieu, car celui qui est la part de Jacob n’est pas comme elles; Car c’est lui qui a tout formé, Et Israël est la tribu de son héritage. L’Éternel des armées est son nom (Jérémie 10: 16).

Il arrive que les monarques et les chefs d’États acceptent les décisions de la majorité malgré eux. C’est ce qui arriva au roi Darius. Le roi fut très affligé quand il entendit cela; il prit à coeur de délivrer Daniel, et jusqu’au coucher du soleil il s’efforça de le sauver (Daniel 6: 14). En tout cas, le roi était vraiment sincère avec Daniel. Ce n’est pas comme le cas de Jésus et Pilate. Mais, est-ce que le roi Darius a parvenu à sauver Daniel? Non. Est-ce que le Dieu de Daniel a fait quelque chose pour délivrer Daniel? Oui. Nous verrons tout cela dans notre prochaine étude.

Publié dans : ||le 26 décembre, 2010 |Pas de Commentaires »

Laisser un commentaire

ni Ombre ni Lumière |
SALAFYA |
Le Blog de la Médit' |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Islam
| ANGULO - OVVERO UNA CASA DI...
| anneecalvin2009