ÉTUDE DU LIVRE DU PROPHÈTE DANIEL 6: 1-9

Darius trouva bon d’établir sur le royaume cent vingt satrapes, qui devaient être dans tout le royaume. Il mit à leur tête trois chefs, au nombre desquels était Daniel, afin que ces satrapes leur rendissent compte, et que le roi ne souffrît aucun dommage. ÉTUDE DU LIVRE DU PROPHÈTE DANIEL 6: 1-9 lesson06-medDaniel surpassait les chefs et les satrapes, parce qu’il y avait en lui un esprit supérieur; et le roi pensait à l’établir sur tout le royaume. Alors les chefs et les satrapes cherchèrent une occasion d’accuser Daniel en ce qui concernait les affaires du royaume. Mais ils ne purent trouver aucune occasion, ni aucune chose à reprendre, parce qu’il était fidèle, et qu’on apercevait chez lui ni faute, ni rien de mauvais. Et ces hommes dirent: Nous ne trouverons aucune occasion contre ce Daniel, à moins que nous n’en trouvions une dans la loi de son Dieu. Puis ces chefs et ces satrapes se rendirent tumultueusement auprès du roi, et lui parlèrent ainsi: Roi Darius, vis éternellement! Tous les chefs du royaume, les intendants, les satrapes, les conseillers, et les gouverneurs sont d’avis qu’il soit publié un édit royal, avec une défense sévère, portant que quiconque, dans l’espace de trente jours, adressera des prières à quelque dieu ou à quelque homme, excepté à toi, ô roi, sera jeté dans la fosse aux lions. Maintenant, ô roi, confirme la défense, et écris le décret, afin qu’il soit irrévocable, selon la loi des Mèdes et des Perses, qui est immuable. Là-dessus le roi Darius écrivit le décret et la défense (Daniel 6: 1-9).

Le rois Darius s’était emparé du royaume de Balthazar (Beltchetsar). Il est intéressant de voir dans ce texte que Daniel surpassait les chefs et les satrapes, parce qu’il y avait en lui un esprit supérieur (Daniel 6: 3). Mais quel est cet esprit supérieur? Daniel répond lui-même à la question: Il y a dans les cieux un Dieu qui révèle les secrets (Daniel 2: 28). C’est ce Dieu qui était dans la vie de Daniel. Le roi païen, Nébucadnetsar disait à Daniel: tu as en toi l’esprit des dieux saints (Daniel 4: 18). Bien qu’il soit païen et étranger aux alliances divines faites entre Dieu et son peuple Israël, ce roi avait remarqué que l’interprétation que Daniel donne aux songes n’est pas une simple imposture. Son coeur commençait à le convaincre qu’il fait affaire avec un homme, pas comme les autres. Nébucadnetsar parlait de l’esprit des dieux saints, car il y en avaient plusieurs dans les religion des Babylone. D’ailleurs le mot Babylone signifie littéralement: porte des dieux. Et plus tard, le roi Balthazar (Belchetsar), qui se présente comme le fils de Nébucadnetsar, dira à Daniel: J’ai appris sur ton compte que tu as en toi l’esprit des dieux, et qu’on trouve chez toi des lumières, de l’intelligence, et une sagesse extraordinaire (Daniel 5: 14). C’est donc ce même esprit qui est décrit ici en ces termes: Daniel surpassait les chefs et les satrapes, parce qu’il y avait en lui un esprit supérieur (Daniel 6: 3). Lorsque quelqu’un possède cet esprit en lui, il ne peut pas plaîre au monde ou s’accorder avec les point de vue de ce dernier. Voilà ce qui provoqua la colère des collègues de Daniel dans son  travail. Alors les chefs et les satrapes cherchèrent une occasion d’accuser Daniel en ce qui concernait les affaires du royaume. Mais ils ne purent trouver aucune occasion, ni aucune chose à reprendre, parce qu’il était fidèle, et qu’on apercevait chez lui ni faute, ni rien de mauvais (Daniel 6: 4). Il nous est très facile de nous afficher comme des  »sauvés », mais si  c’était possible de sonder  nos dossier ou nos vies privées, on trouverait que certains d’entre nous croupissent sous un poids énormes des dettes contractées dans des circonstances orgueilleuses ou égoïstes; on pourrait aussi voir que nous sommes rongés par un démon de jalousie, d’avarice, de médisance, de calomnie, d’impureté et d’impudicité, etc. Mais, voici que, dans la vie de Daniel on ne pouvait trouver aucune trace de ces mauvaises choses. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est la Parole de Dieu: ils ne purent trouver aucune occasion, ni aucune chose à reprendre (Daniel 6: 4). Je sais que tu vas me citer Romains 3: 23: Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ou Eccésiaste 7: 20: Non, il n’y a sur la terre point d’homme juste qui fasse le bien et qui ne pèche jamais. Il ne faut pas oublier aussi qu’il y a la grâce puissante que le Seigneur envoie à ses serviteurs qui le supplient jour et nuit. Lorsque cette grâce prend la place dans le coeur d’un être humain, de nature pécheresse, elle le transforme en homme saint, agréable à Dieu et aux hommes. Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint Esprit à ceux qui le lui demandent (Luc 11: 13).

Et ces hommes dirent: Nous ne trouverons aucune occasion contre ce Daniel, à moins que nous n’en trouvions une dans la loi de son Dieu Daniel 6: 5). Même dans la loi de Dieu de Daniel, il n’ont rien trouvé qui pourrait le condamner. Alors, ils ont procédé au complot, sans motif apparent, pour avoir seulement la tête d’un serviteur de Dieu. Relisez bien ce qui suit: Puis ces chefs et ces satrapes se rendirent tumultueusement auprès du roi, et lui parlèrent ainsi: Roi Darius, vis éternellement! Tous les chefs du royaume, les intendants, les satrapes, les conseillers, et les gouverneurs sont d’avis qu’il soit publié un édit royal, avec une défense sévère, portant que quiconque, dans l’espace de trente jours, adressera des prières à quelque dieu ou à quelque homme, excepté à toi, ô roi, sera jeté dans la fosse aux lions. Maintenant, ô roi, confirme la défense, et écris le décret, afin qu’il soit irrévocable, selon la loi des Mèdes et des Perses, qui est immuable (Daniel 6: 6-8). Notez bien le mot tumultueusement dans ce verset: Puis ces chefs et ces satrapes se rendirent tumultueusementauprès du roi, et lui parlèrent ainsi: Roi Darius, vis éternellement! (Daniel 6: 6). Ils partirent tumultueusement parce qu’ils croyaient dans la loi de la majorité, c’est qu’on appelle la démocratie aujourd’hui. Je tiens à vous exhorter d’être toujours prudents avec tout ce qui passe par  cette démocratie qui donne toujours raison à la majorité. C’est dans cette même voie démocratique où les esprits des démons passeront dans ces derniers jours, pour séduire le monde et l’amener à étouffer la voix des enfants de Dieu, qui se cramponnent sur la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus (Apocalypse 14: 12). Notez bien que dans le cas du prophète Daniel, ce sont ces compagnons de service qui ont comploté contre lui, en passant par l’imposition des lois en provenance des religions païennes. Relisons bien ceci: qu’il soit publié un édit royal, avec une défense sévère, portant que quiconque, dans l’espace de trente jours, adressera des prières à quelque dieu ou à quelque homme, excepté à toi, ô roi, sera jeté dans la fosse aux lions (Daniel 6: 7). La Bible nous avertit en ces termes:Ce qui a été, c’est ce qui sera, et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera (Ecclésiaste 1: 9). Notre monde s’en va tout droit dans une terrible crise où la religion fera appel aux prières et aux jeûnes pour apaiser la colère de Dieu dans les dernières plaies décrites dans l’Apocalypse 16. Ceux qui n’accepteront pas de participer aux messes et d’autres prières élaborées par l’ensemble des religions- ce qu’on appelle communément:  »OEUCUMÉNISME »-, sera taxé d’ennemi numéro 1 de la société. Cette jalousie sera provoquée par la bienveillance de l’Éternel qui se manifestera sur son peuple fidèle. Le peuple de Dieu sera accusé par ses compagnons de service, c’est à-dire, ceux qui font semblant d’adorer Dieu, tout en restant dans le jour du soleil, instauré à Babylone: Le Sunday: Jour du Soleil ou Dimanche.  Pour le peuple de Dieu, ce ne sera pas l’heure de céder à la pression de la majorité, mais un moment crucial où ils devront tenir bon que jamais, même si une attaque sortirait au sein de ses coreligionnaires. Ces paroles se feront entendre dans l’esprit du peuple de Dieu: L’Éternel est ma lumière et mon salut: De qui aurais-je crainte? L’Éternel est le soutien de ma vie: De qui aurais-je peur? Quand des méchants s’avancent contre moi, Pour dévorer ma chair, Ce sont mes persécuteurs et mes ennemis Qui chancellent et tombent. Si une armée se campait contre moi, Mon coeur n’aurait aucune crainte; Si une guerre s’élevait contre moi, Je serais malgré cela plein de confiance (Psaume 27: 1-3).

Cher lecteurs, je vous laisse ces trois versets pour vous aider à comprendre cette étude:

Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s’en alla faire la guerre au restes de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus (Apocalypse 12: 17).

C’est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus (Apocalypse 14: 12).

Ne crains pas ce que tu vas souffrir. Voici, le diable jettera quelques-uns de vous en prison, afin que vous soyez éprouvés, et vous aurez une tribulation de dix jours. Sois fidèle jusqu’à la mort, et je te donnerai la couronne de vie (Apocalypse 2: 10)

.

Heureux l’homme qui supporte patiemment la tentation; car, après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que le Seigneur a promise à ceux qui l’aiment (Jacques 1: 12).

Que le Christ seul soit le centre de votre vie. Amen.

Publié dans : ||le 8 décembre, 2010 |Pas de Commentaires »

Laisser un commentaire

ni Ombre ni Lumière |
SALAFYA |
Le Blog de la Médit' |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Islam
| ANGULO - OVVERO UNA CASA DI...
| anneecalvin2009