ÉTUDE DU LIVRE DU PROPHÈTE DANIEL 5: 5-31

En ce moment, apparurent les doigts d’une main d’homme, et ils écrivirent, en face du chandelier, sur la chaux de la muraille du palais royal. Le roi vit cette extrémité de main qui écrivait.ÉTUDE DU LIVRE DU PROPHÈTE DANIEL 5: 5-31 belshazzar Alors le roi changea de couleur, et ses pensées le troublèrent; les jointures de ses reins se relâchèrent, et ses genoux se heurtèrent l’un contre l’autre. Le roi cria avec force qu’on fît venir les astrologues, les Chaldéens et les devins; et le roi prit la parole et dit aux sages de Babylone: Quiconque lira cette écriture et m’en donnera l’explication sera revêtu de pourpre, portera un collier d’or à son cou, et aura la troisième place dans le gouvernement du royaume. Tous les sages du roi entrèrent; mais ils ne purent pas lire l’écriture et en donner au roi l’explication. Sur quoi le roi Belschatsar, fut très effrayé, il changea de couleur, et ses grands furent consternés.

La reine, à cause des paroles du roi et de ses grands, entra dans la salle du festin, et prit ainsi la parole: O roi, vis éternellement! Que tes pensées ne te troublent pas, et que ton visage ne change pas de couleur! Il y a dans ton royaume un homme qui a en lui l’esprit des dieux saints; et du temps de ton père, on trouva chez lui des lumières, de l’intelligence, et une sagesse semblable à la sagesse des dieux. Aussi le roi Nebucadnetsar, ton père, le roi, ton père, l’établit chef des magiciens, des astrologues, des Chaldéens, des devins, parce qu’on trouva chez lui, chez Daniel, nommé par le roi Beltschatsar, un esprit supérieur, de la science et de l’intelligence, la faculté d’interpréter les songes, d’expliquer les énigmes, et de résoudre les questions difficiles. Que Daniel soit donc appelé, et il donnera l’explication.

Alors Daniel fut introduit devant le roi. Le roi prit la parole et dit à Daniel: Es-tu ce Daniel, l’un des captifs de Juda, que le roi, mon père, a amenés de Juda? J’ai appris sur ton compte que tu as en toi l’esprit des dieux, et qu’on trouve chez toi des lumières, de l’intelligence, et une sagesse extraordinaire. On vient d’amener devant moi les sages et les astrologues, afin qu’ils lussent cette écriture et m’en donnassent l’explication; mais ils n’ont pas pu donner l’explication des mots. J’ai appris que tu peux donner des explications et résoudre des questions difficiles; maintenant, si tu peux lire cette écriture et m’en donner l’explication, tu seras revêtu de pourpre, tu porteras un collier d’or à ton cou, et tu auras la troisième place dans le gouvernement du royaume.

Daniel répondit en présence du roi: Garde tes dons, et accorde à un autre tes présents; je lirai néanmoins l’écriture au roi, et je lui en donnerai l’explication.

O roi, le Dieu suprême avait donné à Nebucadnetsar, ton père, l’empire, la grandeur, la gloire et la magnificence; et à cause de la grandeur qu’il lui avait donnée, tous les peuples, les nations, les hommes de toutes langues étaient dans la crainte et tremblaient devant lui. Le roi faisait mourir ceux qu’il voulait, et il laissait la vie à ceux qu’il voulait; il élevait ceux qu’il voulait, et il abaissait ceux qu’il voulait. Mais lorsque son coeur s’éleva et que son esprit s’endurcit jusqu’à l’arrogance, il fut précipité de son trône royal et dépouillé de sa  gloire; il fut chassé du milieu des enfants des hommes, son coeur devint semblable à celui des bêtes, et sa demeure fut avec les ânes sauvages; on lui donna comme aux boeufs de l’herbe à manger, et son corps fut trempé de la rosée du ciel, jusqu’à ce qu’il reconnût que le Dieu suprême domine sur le règne des hommes et qu’il le donne à qui il lui plaît.

Et toi, Belschatsar, son fils, tu n’as pas humilié ton coeur, quoique tu susses toutes ces choses. Tu t’es élevé contre le Seigneur des cieux; les vases de sa maison ont été apportés devant toi, et vous vous en êtes servis pour boire du vin, toi et tes grands, tes femmes et tes concubines; tu as loué les dieux d’argent, d’or, d’airain, de fer, de bois et de pierre, qui ne voient point, qui n’entendent point, et qui ne savent rien, et tu n’as pas glorifié le Dieu qui a dans sa main ton souffle et toutes tes voies. C’est pourquoi il a envoyé cette extrémité de main qui a tracé cette écriture. Voici l’écriture qui a été tracée: Compté, compté, pesé, et divisé.   Et voici l’explication de ces mots.

Compté: Dieu a compté ton règne, et y a mis fin.

Pesé: Tu as été pesé dans la balance, et tu as été trouvé léger.  

Divisé: Ton royaume sera divisé, et donne aux Mèdes et aux Perses.

Aussitôt Belschatsar donna des ordres, et l’on revêtit Daniel de pourpre, on lui mit au cou un collier d’or, et on publia qu’il aurait la troisième place dans le gouvernement du royaume.

20995531_e5e03d596c_o

Cette même nuit, Belschatsar, roi des Chaldéens, fut tué. Et Darius, le Mède, s’empara du royaume, étant âgé de soixante-deux ans

Cette étude devrait faire réfléchir chaque buveur de bière alcoolisée.20090703-bier.1 Si la main de Dieu a écrit sur la muraille du palais du roi de Babylone à cause de son ivrognerie et sa profanation des vases sacrés, la même main de Dieu était entrain d’écrire la gravité de son péché dans sa conscience. Ce n’est point aux rois de boire du vin, Ni aux princes de rechercher des liqueurs fortes, De peur qu’en buvant ils n’oublient la loi, Et ne méconnaissent les droits de tous les malheureux (Proverbes 31:4). Le roi réagit vite et il semble que, d’après le récit, la peur envahit le palais royal et interrompit la boisson. À la vue de cette main mystérieuse qui écrivit en une langue incompréhensible, le roi changea de couleur, et ses pensées le troublèrent; les jointures de ses reins se relâchèrent, et ses genoux se heurtèrent l’un contre l’autre… le roi Belschatsar, fut très effrayé, il changea de couleur, et ses grands furent consternés (Daniel 5: 6, 9). festindebalthasarEn fait, le roi Belchetsar savait fort bien qu’il venait de provoquer le Dieu des Hébreux, en utilisant  ses vases sacrés, chose que même son père Nebucadnetsar n’avait jamais osé. Il ne lui était pas permis d’utiliser les vases sacrés dans des fêtes profanes, car vous ne pouvez boire la coupe du Seigneur, 75069786pict0020-jpget la coupe des démons; vous ne pouvez participer à la table du Seigneur, et à la table des démons. Voulons-nous provoquer la jalousie du Seigneur? Sommes-nous plus forts que lui? (1Corinthiens 10: 21-22). Le roi Belchetsar n’était pas le premier roi qui boit, mais il fut le premier qui manqua du respect pour les ustensiles du temple de la maison de Dieu.

Le roi Assuérus, qui fut le futur époux de la reine Esther organisa aussi un festin mais  Dieu ne l’a pas ainsi poursuivi. PIC05_jpgLa troisième année de son règne, il fit un festin à tous ses princes et à ses serviteurs; les commandants de l’armée des Perses et des Mèdes, les grands et les chefs des provinces furent réunis en sa présence. On servait à boire dans des vases d’or, de différentes espèces, et il y avait abondance de vin royal, grâce à la libéralité du roi (Ester 1: 3, 7). L’histoire du roi Assuérus nous montre qu’il fut favorable à l’intercession de la reine Esther pour le peuple Juif dont elle était issue, car Haman avait fini de vendre tout les Juifs à la destruction totale. L’exaucement aux paroles de la reine lui valut une grande réputation, car il mit en valeur les interêts de la race de Dieu en premier (Esther chapitres 3-10). Ceci ne dit pas qu’il n’y a rien de mal à boire l’alcool pour nous la race de Dieu. Non, si Dieu s’est attaqué au roi Belchetsar qui avait mis la bierre dans les vases du temples, moi et toi, nous sommes plus sacrés que ces vases: Et que dire, si Dieu, voulant montrer sa colère et faire connaître sa puissance, a supporté avec une grande patience des vases de colère formés pour la perdition,  et s’il a voulu faire connaître la richesse de sa gloire envers des vases de miséricorde qu’il a d’avance préparés pour la gloire? (Romains 9: 22-23). Et ailleurs il dit:  les uns sont des vases d’honneur, et les autres sont d’un usage vil (2Timothée 2: 20). Quel genre de vase sommes-nous ? Si vous êtes des vases d’honneur pour l’Éternel, ne vous enivrez pas de vin: c’est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l’Esprit (Ephésiens 5: 18)IMG_3759. Il se peut que les prophètes, les prédicateurs ou les médecins ne parviendront pas à nous tous pour nous expliquer la gravité de notre péché comme Daniel l’a expliqué au roi Belchetsar. Mais pour ne pas être expulsé de notre royaume sacré, et pour que quelqu’un d’autre ne prenne notre couronne, Soyez sobres, veillez (1Pierre 5: 8). Cher frère, chère soeur, que la bière soit vaincue dans ta vie qui appartient à Christ! Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne (Apocalypse 3: 11).

Que Dieu vous bénisse tous!

Publié dans : ||le 18 novembre, 2010 |Pas de Commentaires »

Laisser un commentaire

ni Ombre ni Lumière |
SALAFYA |
Le Blog de la Médit' |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Islam
| ANGULO - OVVERO UNA CASA DI...
| anneecalvin2009