ÉTUDE DU LIVRE DE DANIEL 3:1-30

Le roi Nebucadnetsar fit une statue d’or, haute de soixante coudées et large de six coudées. Il la dressa dans la vallée de Dura, dans la province de Babylone. Le roi Nebucadnetsar fit convoquer les satrapes, les intendants et les gouverneurs, les grands juges, les trésoriers, les jurisconsultes, les juges, et tous les magistrats des provinces, pour qu’ils se rendissent à la dédicace de la statue qu’avait élevée le roi Nebucadnetsar. Alors les satrapes, les intendants et les gouverneurs, les grands juges, les trésoriers, les jurisconsultes, les juges, et tous les magistrats des provinces, s’assemblèrent pour la dédicace de la statue qu’avait élevée le roi Nebucadnetsar. Ils se placèrent devant la statue qu’avait élevée Nebucadnetsar. Un héraut cria à haute voix: Voici ce qu’on vous ordonne, peuples, nations, hommes de toutes langues! Au moment où vous entendrez le son de la trompette, du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltérion, de la cornemuse, et de toutes sortes d’instruments de musique, vous vous prosternerez et vous adorerez la statue d’or qu’a élevée le roi Nebucadnetsar. Quiconque ne se prosternera pas et n’adorera pas sera jeté à l’instant même au milieu d’une fournaise ardente. C’est pourquoi, au moment où tous les peuples entendirent le son de la trompette, du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltérion, et de toutes sortes d’instruments de musique, tous les peuples, les nations, les hommes de toutes langues se prosternèrent et adorèrent la statue d’or qu’avait élevée le roi Nebucadnetsar. A cette occasion, et dans le même temps, quelques Chaldéens s’approchèrent et accusèrent les Juifs. Ils prirent la parole et dirent au roi Nebucadnetsar: O roi, vis éternellement! Tu as donné un ordre d’après lequel tous ceux qui entendraient le son de la trompette, du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltérion, de la cornemuse, et de toutes sortes d’instruments, devraient se prosterner et adorer la statue d’or, et d’après lequel quiconque ne se prosternerait pas et n’adorerait pas serait jeté au milieu d’une fournaise ardente. Or, il y a des Juifs à qui tu as remis l’intendance de la province de Babylone, Schadrac, Méschac et Abed Nego, hommes qui ne tiennent aucun compte de toi, ô roi; ils ne servent pas tes dieux, et ils n’adorent point la statue d’or que tu as élevée.

Alors Nebucadnetsar, irrité et furieux, donna l’ordre qu’on amenât Schadrac, Méschac et Abed Nego. Et ces hommes furent amenés devant le roi. Nebucadnetsar prit la parole et leur dit: Est-ce de propos délibéré, Schadrac, Méschac et Abed Nego, que vous ne servez pas mes dieux, et que vous n’adorez pas la statue d’or que j’ai élevée? Maintenant tenez-vous prêts, et au moment où vous entendrez le son de la trompette, du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltérion, de la cornemuse, et de toutes sortes d’instruments, vous vous prosternerez et vous adorerez la statue que j’ai faite; si vous ne l’adorez pas, vous serez jetés à l’instant même au milieu d’une fournaise ardente. Et quel est le dieu qui vous délivrera de ma main?

Schadrac, Méschac et Abed Nego répliquèrent au roi Nebucadnetsar: Nous n’avons pas besoin de te répondre là-dessus. Voici, notre Dieu que nous servons peut nous délivrer de la fournaise ardente, et il nous délivrera de ta main, ô roi. Sinon, sache, ô roi, que nous ne servirons pas tes dieux, et que nous n’adorerons pas la statue d’or que tu as élevée. Sur quoi Nebucadnetsar fut rempli de fureur, et il changea de visage en tournant ses regards contre Schadrac, Méschac et Abed Nego. Il reprit la parole et ordonna de chauffer la fournaise sept fois plus qu’il ne convenait de la chauffer. Puis il commanda à quelques-uns des plus vigoureux soldats de son armée de lier Schadrac, Méschac et Abed Nego, et de les jeter dans la fournaise ardente. Ces hommes furent liés avec leurs caleçons, leurs tuniques, leurs manteaux et leurs autres vêtements, et jetés au milieu de la fournaise ardente. Comme l’ordre du roi était sévère, et que la fournaise était extraordinairement chauffée, la flamme tua les hommes qui y avaient jeté Schadrac, Méschac et Abed Nego. Et ces trois hommes, Schadrac, Méschac et Abed Nego, tombèrent liés au milieu de la fournaise ardente. Alors le roi Nebucadnetsar fut effrayé, et se leva précipitamment. Il prit la parole, et dit à ses conseillers: N’avons-nous pas jeté au milieu du feu trois hommes liés? Ils répondirent au roi: Certainement, ô roi! Il reprit et dit: Eh bien, je vois quatre hommes sans liens, qui marchent au milieu du feu, et qui n’ont point de mal; et la figure du quatrième ressemble à celle d’un fils des dieux. Ensuite Nebucadnetsar s’approcha de l’entrée de la fournaise ardente, et prenant la parole, il dit: Schadrac, Méschac et Abed Nego, serviteurs du Dieu suprême, sortez et venez! Et Schadrac, Méschac et Abed Nego sortirent du milieu du feu. Les satrapes, les intendants, les gouverneurs, et les conseillers du roi s’assemblèrent; ils virent que le feu n’avait eu aucun pouvoir sur le corps de ces hommes, que les cheveux de leur tête n’avaient pas été brûlés, que leurs caleçons n’étaient point endommagés, et que l’odeur du feu ne les avait pas atteints. Nebucadnetsar prit la parole et dit: Béni soit le Dieu de Schadrac, de Méschac et d’Abed Nego, lequel a envoyé son ange et délivré ses serviteurs qui ont eu confiance en lui, et qui ont violé l’ordre du roi et livré leur corps plutôt que de servir et d’adorer aucun autre dieu que leur Dieu! Voici maintenant l’ordre que je donne: tout homme, à quelque peuple, nation ou langue qu’il appartienne, qui parlera mal du Dieu de Schadrac, de Méschac et d’Abed Nego, sera mis en pièces, et sa maison sera réduite en un tas d’immondices, parce qu’il n’y a aucun autre dieu qui puisse délivrer comme lui. Après cela, le roi fit prospérer Schadrac, Méschac et Abed Nego, dans la province de Babylone.

Notre adversaire, le diable, ne veut pas nous laisser marcher sur les traces de Jésus. Dans notre dernière étude, nous avons vu comment le roi Nebucadnetsar apprécia l’explication du songe qu’il avait eu sur sa couche, concernant la grande statue. Daniel lui dit: Voilà le songe. Nous en donnerons l’explication devant le roi. O roi, tu es le roi des rois, car le Dieu des cieux t’a donné l’empire, la puissance, la force et la gloire; il a remis entre tes mains, en quelque lieu qu’ils habitent, les enfants des hommes, les bêtes des champs et les oiseaux du ciel, et il t’a fait dominer sur eux tous: c’est toi qui es la tête d’or. Après toi, il s’élèvera un autre royaume, moindre que le tien; puis un troisième royaume, qui sera d’airain, et qui dominera sur toute la terre. Il y aura un quatrième royaume, fort comme du fer; de même que le fer brise et rompt tout, il brisera et rompra tout, comme le fer qui met tout en pièces. Et comme tu as vu les pieds et les orteils en partie d’argile de potier et en partie de fer, ce royaume sera divisé; mais il y aura en lui quelque chose de la force du fer, parce que tu as vu le fer mêlé avec l’argile. Et comme les doigts des pieds étaient en partie de fer et en partie d’argile, ce royaume sera en partie fort et en partie fragile. Tu as vu le fer mêlé avec l’argile, parce qu’ils se mêleront par des alliances humaines; mais ils ne seront point unis l’un à l’autre, de même que le fer ne s’allie point avec l’argile. Dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et qui ne passera point sous la domination d’un autre peuple; il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement. C’est ce qu’indique la pierre que tu as vue se détacher de la montagne sans le secours d’aucune main, et qui a brisé le fer, l’airain, l’argile, l’argent et l’or. Le grand Dieu a fait connaître au roi ce qui doit arriver après cela. Le songe est véritable, et son explication est certaine. 

Le roi Nebucadnetsar fut étonné de cette explication, et fut convaincu que c’est la vérité. Il   confessa sa faiblesse devant l’Éternel et son prophète Daniel en ces termes: En vérité, votre Dieu est le Dieu des dieux et le Seigneur des rois, et il révèle les secrets, puisque tu as pu découvrir ce secret(Daniel 2: 47). Voilà que, quelques jours plus tard, l’orgueil monta dans son coeur et il fut tenté d’ériger une statue plus immense que celle qu’il avait rêvée. Cette fois-ci, ce n’est pas seulement la tête qui sera en or, mais, toute la statue, de la tête aux pieds. La raison de fabriquer cette statue complètement dorée est claire: Le prophète Daniel avait révélé au roi que la tête d’or qu’il vait vue sur la statue en songe représente le roi-même. Daniel avait ajouté: Après toi, il s’élèvera un autre royaume, moindre que le tien; puis un troisième royaume, qui sera d’airain, et qui dominera sur toute la terre. Il y aura un quatrième royaume, fort comme du fer; de même que le fer brise et rompt tout, il brisera et rompra tout, comme le fer qui met tout en pièces (Daniel 2: 39-40). Le roi Nebucadnetsar accepte mal que son royaume prenne fin et qu’il y ait d’autres royaumes moins forts que le sien, qui finiront même par s’éteindre. Il fit faire cette statue donc toute en or, pour pour défier la prophétie, et prouver qu’il peut faire de son royaume un royaume perpétuel. N’est-ce-pas en quelque sorte ce que Satan proposa à Ève dans le jardin d’Éden? Alors le serpent dit à la femme: Vous ne mourrez point (Genèse 3: 4).

Dans cette stupidité, Le roi Nebucadnetsar fit convoquer les satrapes, les intendants et les gouverneurs, les grands juges, les trésoriers, les jurisconsultes, les juges, et tous les magistrats des provinces, pour qu’ils se rendissent à la dédicace de la statue qu’avait élevée le roi Nebucadnetsar. Alors les satrapes, les intendants et les gouverneurs, les grands juges, les trésoriers, les jurisconsultes, les juges, et tous les magistrats des provinces, s’assemblèrent pour la dédicace de la statue qu’avait élevée le roi Nebucadnetsar. Ils se placèrent devant la statue qu’avait élevée Nebucadnetsar (Daniel 3: 2-3). Peuple de Dieu, avez-vous remarqué que c’est exactement ce qui se fait aujourd’hui dans notre monde en agonie? Nos gouvernements sont séduits par les arts, les spectacles musicaux les sports, les poésies etc., et dépensent des sommes importantes pour les publicités de ces choses qui font oublier à la jeunesse que L’homme n’est pas maître de son souffle pour pouvoir le retenir, et il n’a aucune puissance sur le jour de la mort; il n’y a point de délivrance dans ce combat. Si donc un homme vit beaucoup d’années, qu’il se réjouisse pendant toutes ces années, et qu’il pense aux jours de ténèbres qui seront nombreux; tout ce qui arrivera est vanité (Ecclésiaste 8: 8, 11: 8). Les pauvres comme les riches sont tentés de répondre aux incitations, des billets des spéctacles se vendent comme des pains chauds et les chefs des États ou les maires des villes où se tiennent ses spectales se prennent pour quelques choses. Au niveau local, celui qui sait organiser de bonnes soirées des spectacles se voit comme un dieu de la société. D’ailleurs, aujourd’hui, on parle des idoles. Le monde est rendu vraiment dans la vallée de Dura.

Le texte  que nous venons de lire dans Daniel 3 nous dit: Un héraut cria à haute voix: Voici ce qu’on vous ordonne, peuples, nations, hommes de toutes langues! Au moment où vous entendrez le son de la trompette, du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltérion, de la cornemuse, et de toutes sortes d’instruments de musique, vous vous prosternerez et vous adorerez la statue d’or qu’a élevée le roi Nebucadnetsar. Chèrs frères, chèrs soeurs, surtout vous qui êtes jeunes, Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s’appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ (Colossiens 2: 8). Il y a des hérauts à côté de vous qui crient à haute voix pour vous amener dans la vallée de Dura, afin d’adorer la statue d’or que la société a dressée. Je veux parler des ces appels incessantes que vous recevez, ces invitations aux specles payants ou gratuits dans les week-ends ou dans les soirées. Plusieurs ont fini par oublier leur alliance avec le Seigneur, d’autres ont fini par rejetter l’appel de Dieu, car, il apprécient  le son de la trompette, du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltérion, de la cornemuse, et de toutes sortes d’instruments de musique (Daniel 3: 5) plus que la vie éternelle en Jésus-Christ, et ils se prosternent devant les idoles de ce monde. Les anges ont enregistré dans les livres du ciel, combien de fois vous avez rendu gloire aux hommespécheurs et mortels. Dieu lui-même sait combien de fois vous avez été tenté de travailler fort pour devenir une vedette et puvoir séduire des foules. Puis-je vous dire que le chemin que vous prenez vers la vallée de Dura est un chemin qui vous mène tout droit vers les portes de la géhenne! N’encouragez pas vos enfants surtout à devenir des futurs vedettes, car il y a un danger que le diable s’empare de leur âme et les emprisonne pour jamais. C’est aussi insensé de dérober la gloire à l’agneau de Dieu pour la donner à une créature mortelle. C’est pour cela qu’il est écrit: L’agneau qui a été immolé est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l’honneur, la gloire, et la louange. A celui qui est assis sur le trône, et à l’agneau, soient la louange, l’honneur, la gloire, et la force, aux siècles des siècles! (Apocalypse 5: 12, 13).

Il se peut que ce soit même obligatoire pour ton école, pour tous les employés de votre compagnies ou pour toute la famille, car papa ou maman a déjà payé les billets ou pour quelques autres raisons que ce soient. Ne vous lissez pas donc intimidés. N’allez pas dans un endroit où Jésus ne pourra pas vous accompagner. À Babylonne, le héraut du roi avait dit: Quiconque ne se prosternera pas et n’adorera pas sera jeté à l’instant même au milieu d’une fournaise ardente (Daniel 3: 6). La Bible ajoute: C’est pourquoi, au moment où tous les peuples entendirent le son de la trompette, du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltérion, et de toutes sortes d’instruments de musique, tous les peuples, les nations, les hommes de toutes langues se prosternèrent et adorèrent la statue d’or qu’avait élevée le roi Nebucadnetsar(Daniel 3:7). Bien que tous les peuples, les nations, les hommes de toutes les langues se prosternèrent et adorèrent la statue d’or qu’avait élevée Nebucadnetsar, il y a eu des jeunes hommes qui connaissait leurs Dieu, qui n’ont pas cédé la place à l’intimidation. Relisons bien ces vesets pour comprendre: A cette occasion, et dans le même temps, quelques Chaldéens s’approchèrent et accusèrent les Juifs. Ils prirent la parole et dirent au roi Nebucadnetsar: O roi, vis éternellement! Tu as donné un ordre d’après lequel tous ceux qui entendraient le son de la trompette, du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltérion, de la cornemuse, et de toutes sortes d’instruments, devraient se prosterner et adorer la statue d’or, et d’après lequel quiconque ne se prosternerait pas et n’adorerait pas serait jeté au milieu d’une fournaise ardente. Or, il y a des Juifs à qui tu as remis l’intendance de la province de Babylone, Schadrac, Méschac et Abed Nego, hommes qui ne tiennent aucun compte de toi, ô roi; ils ne servent pas tes dieux, et ils n’adorent point la statue d’or que tu as élevée. Alors Nebucadnetsar, irrité et furieux, donna l’ordre qu’on amenât Schadrac, Méschac et Abed Nego. Et ces hommes furent amenés devant le roi. Nebucadnetsar prit la parole et leur dit: Est-ce de propos délibéré, Schadrac, Méschac et Abed Nego, que vous ne servez pas mes dieux, et que vous n’adorez pas la statue d’or que j’ai élevée? Maintenant tenez-vous prêts, et au moment où vous entendrez le son de la trompette, du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltérion, de la cornemuse, et de toutes sortes d’instruments, vous vous prosternerez et vous adorerez la statue que j’ai faite; si vous ne l’adorez pas, vous serez jetés à l’instant même au milieu d’une fournaise ardente. Et quel est le dieu qui vous délivrera de ma main? Schadrac, Méschac et Abed Nego répliquèrent au roi Nebucadnetsar: Nous n’avons pas besoin de te répondre là-dessus. Voici, notre Dieu que nous servons peut nous délivrer de la fournaise ardente, et il nous délivrera de ta main, ô roi. Simon, sache, ô roi, que nous ne servirons pas tes dieux, et que nous n’adorerons pas la statue d’or que tu as élevée (Daniel 3: 8-18). Le roi répéta la même opération, il ordonna qu’on reprenne la musique, afin que ces jeunes: Schadrac, Méschac et Abed-Nego se prosternent cette fois-ci, pour sauver au moins leur vie. Schadrac, Méschac et Abed Nego répliquèrent au roi Nebucadnetsar: Nous n’avons pas besoin de te répondre là-dessus. Voici, notre Dieu que nous servons peut nous délivrer de la fournaise ardente, et il nous délivrera de ta main, ô roi. Simon, sache, ô roi, que nous ne servirons pas tes dieux, et que nous n’adorerons pas la statue d’or que tu as élevée (Daniel 3: 16-18). Dieu réclame de jeunes hommes et de jeunes filles vaillants, qui ne capitulent devant les intimidations du Malin, pour le représenter dans ce mondes corrompu.Car ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force (2Timothée 1: 7). La vie d’un serviteur de Dieu peut sembler être en danger fatal, mais ce n’est pas du tout une occasion de reculer. Les trois jeunes ont bien répondu au roi Nébucadnetsar en disant: Voici, notre Dieu que nous servons peut nous délivrer de la fournaise ardente, et il nous délivrera de ta main, ô roi. Simon, sache, ô roi, que nous ne servirons pas tes dieux, et que nous n’adorerons pas la statue d’or que tu as élevée. (Daniel 3: 17-18).

Apparemment, on dirait que Dieu allait les abandonner et qu’ ils était sur le point d’être dévorés par les flammes de feu. Le texte continue ainsi: Sur quoi Nebucadnetsar fut rempli de fureur, et il changea de visage en tournant ses regards contre Schadrac, Méschac et Abed Nego. Il reprit la parole et ordonna de chauffer la fournaise sept fois plus qu’il ne convenait de la chauffer. Puis il commanda à quelques-uns des plus vigoureux soldats de son armée de lier Schadrac, Méschac et Abed Nego, et de les jeter dans la fournaise ardente. Ces hommes furent liés avec leurs caleçons, leurs tuniques, leurs manteaux et leurs autres vêtements, et jetés au milieu de la fournaise ardente. Comme l’ordre du roi était sévère, et que la fournaise était extraordinairement chauffée, la flamme tua les hommes qui y avaient jeté Schadrac, Méschac et Abed Nego. Et ces trois hommes, Schadrac, Méschac et Abed Nego, tombèrent liés au milieu de la fournaise ardente (Daniel 3: 19-23). Les forces de l’ordre: les soldats, les gendarmes, les policiers, les agents de sécurité etc. ne devraient pas accepter d’exécuter tous les ordres qui viennent du haut commandement, avant de vérifier s’ils sont conformes à la loi donné sur le Mont Sinaï et écrite par le doigt de Dieu sur les Tables de pierres. Remarquez bien que, Comme l’ordre du roi était sévère, et que la fournaise était extraordinairement chauffée, la flamme tua les hommes qui y avaient jeté Schadrac, Méschac et Abed Nego (Daniel 3: 22). C’est pourquoi de nos jours, ce n’est pas une bonne chose de s’engager dans l’armée si on veut participer à la proclamation du dernier message déstiné à l’humanité. Dans l’armée, vous ne pourrez pas obéir à Jésus-Christ et aux ordres qui vous viennent du haut commandement militaire ou de l’État major. Vous risquez de répondre à toutes les actes que vous avez commises parce que vos supérieurs vous y obligeaient. Relisez bien ce verset de Daniel 3: 22.

La bonne nouvelle dans cette histoire, c’est que le Seigneur n’abandonne jamais ses serviteurs. Même après la mort, il y a de l’espérance. Lisons ce qui suit: Alors le roi Nebucadnetsar fut effrayé, et se leva précipitamment. Il prit la parole, et dit à ses conseillers: N’avons-nous pas jeté au milieu du feu trois hommes liés? Ils répondirent au roi: Certainement, ô roi! Il reprit et dit: Eh bien, je vois quatre hommes sans liens, qui marchent au milieu du feu, et qui n’ont point de mal; et la figure du quatrième ressemble à celle d’un fils des dieux. Ensuite Nebucadnetsar s’approcha de l’entrée de la fournaise ardente, et prenant la parole, il dit: Schadrac, Méschac et Abed Nego, serviteurs du Dieu suprême, sortez et venez! Et Schadrac, Méschac et Abed Nego sortirent du milieu du feu. Les satrapes, les intendants, les gouverneurs, et les conseillers du roi s’assemblèrent; ils virent que le feu n’avait eu aucun pouvoir sur le corps de ces hommes, que les cheveux de leur tête n’avaient pas été brûlés, que leurs caleçons n’étaient point endommagés, et que l’odeur du feu ne les avait pas atteints (Daniel 3: 24-27). Nous avons un Dieu merveilleux qui opèrent des prodiges en faveurs de ses serviteurs, allelia! Béni soit l’homme qui se confie dans l’Éternel, Et dont l’Éternel est l’espérance!  (Jérémie 17: 7) En s’appuyant sur le Seigneur Jésus dans le bonheur comme dans le malheur, il sera pour beaucoup de peuples un sujet de joie; devant lui des rois fermeront la bouche; car ils verront ce qui ne leur avait point été raconté, Ils apprendront ce qu’ils n’avaient point entendu (Ésaïe 52: 15). L’histoire de Nebucadnetsar ressemble étrangement à celle de nos gouvernements. Restons fidèles à la parole de Dieu, le Seigneur finira par faire éclater notre lumière en Jésus-Christ.Recommande ton sort à l’Éternel, Mets en lui ta confiance, et il agira. Il fera paraître ta justice comme la lumière, Et ton droit comme le soleil à son midi (Psaume 37: 5-6). Par le moyen des gouvernements et des église corrompus, Satan est sur le point de déclencher la dernière opération de séduction universelle, pour induire toute la terre à la rebellion contre la loi de Dieu. Il séduira par des flatteries les traîtres de l’alliance. Mais ceux du peuple qui connaîtront leur Dieu agiront avec fermeté, et les plus sages parmi eux donneront instruction à la multitude. Il en est qui succomberont pour un temps à l’épée et à la flamme, à la captivité et au pillage. Dans le temps où ils succomberont, ils seront un peu secourus, et plusieurs se joindront à eux par hypocrisie. Quelques-uns des hommes sages succomberont, afin qu’ils soient épurés, purifiés et blanchis, jusqu’au temps de la fin, car elle n’arrivera qu’au temps marqué (Daniel 3: 22-25). Quoiqu’il en soit, restons fidèles, le salut est en Jésus-Christ et non ailleurs. Comme le roi Nebucadnetsar a fini par confesser de nouveau la grandeur de notre Dieu, ainsi confessera le nom de Jésus, toutes les nations corrompues qui ne reconnaissent pas sa majesté.

Nebucadnetsar prit la parole et dit: Béni soit le Dieu de Schadrac, de Méschac et d’Abed Nego, lequel a envoyé son ange et délivré ses serviteurs qui ont eu confiance en lui, et qui ont violé l’ordre du roi et livré leur corps plutôt que de servir et d’adorer aucun autre dieu que leur Dieu! Voici maintenant l’ordre que je donne: tout homme, à quelque peuple, nation ou langue qu’il appartienne, qui parlera mal du Dieu de Schadrac, de Méschac et d’Abed Nego, sera mis en pièces, et sa maison sera réduite en un tas d’immondices, parce qu’il n’y a aucun autre dieu qui puisse délivrer comme lui. Après cela, le roi fit prospérer Schadrac, Méschac et Abed Nego, dans la province de Babylone (Daniel 3: 28-30.

Mais, le roi Nebucadnetsar, avait-il vraiment mis fin à sa folie? La prochaine étude nous en parlera.

VOUS POUVEZ LAISSER UN COMMENTAIRE EN-BAS DANS LE PETIT RECTANGLE.

,

 

 

Publié dans : ||le 14 juin, 2010 |Pas de Commentaires »

Laisser un commentaire

ni Ombre ni Lumière |
SALAFYA |
Le Blog de la Médit' |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Islam
| ANGULO - OVVERO UNA CASA DI...
| anneecalvin2009